Navigation de recherche

Navigation

Recherche

Conférence-débats sur la santé sexuelle des jeunes à l’ULSHB

Conférence-débats sur la santé sexuelle des jeunes à l’ULSHB

L’amphi  II de la FAST a servi de cadre, le lundi 29 avril 2009, à la tenue d’une conférence...

La Faculté des Lettres, des Langues et des Sciences du Langage

La Faculté des Lettres, des Langues et des Sciences du Langage

                                                                               La Faculté des...

U L S H B : Organes et fonctionnement

U L S H B : Organes et fonctionnement

1.  Statut : L’ Université des Lettres et des Sciences Humaines de Bamako (ULSHB) est créée par...

Atelier d’échanges sur la gouvernance de l’ULSHB

Atelier d’échanges sur la gouvernance de l’ULSHB

Le mercredi, 10 avril 2013, s’est tenu, dans la salle de réunion du Rectorat de l’Université...

Remise de diplômes à l'IUT

Remise de diplômes à l'IUT

 Licence Professionnelle Numérisation de l’IUT : la 1ère Promotion sur le marché de l’emploiLe...

ULSHB: Atelier préparatoire de la rentrée 2013-2014

ULSHB: Atelier préparatoire de la rentrée 2013-2014

Dans le cadre des préparatifs de la rentrée universitaire 2013-2014, l’Université des Lettres...

Le Recteur de l’ULSHB reçu par l’Ambassadeur de Chine au Mali

Le Recteur de l’ULSHB reçu par l’Ambassadeur de Chine au Mali

De g. à d.: Le Recteur de l'ULSHB, Pr Macki SAMAKE et l'Ambassadeur de Chine, SEM Cao...

La communauté universitaire malienne en deuil

La communauté universitaire malienne en deuil

La communauté universitaire malienne en deuil, suite au décès du Professeur Mohamed Larabi...

Visite du Recteur de l’Université d’Education de Winneba (Ghana) à l’ULSHB

Visite du Recteur de l’Université d’Education de Winneba (Ghana) à l’ULSHB

De gauche à droite : Pr Macki SAMAKE, Recteur de l'ULSHB (Mali), SEM Donald Adabere ADABERE,...

Don de livres à l'ULSHB

  Le Corps de la Paix fait don de livres anglais à l’ULSHB La salle de conférences de la...

LA CITE UNIVERSITAIRE DE KABALA : BIENTÔT UNE BIOSPHERE A CARACTERE SCIENTIFIQUE

 

La zone résidentielle de la cité universitaire de Kabala  a abrité lundi 27septembre 2021, la cérémonie officielle de lancement du grand projet de reboisement du campus. C’était sous la coprésidence du ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement Durable, ayant à ses côtés ses collègues de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique et de l’Education le Nationale, ainsi que  le Directeur régional de l’UNESCO pour le Sahel, le maire  de la commune de Kalaban Coro, le sous-préfet de Kalaban Coro, le Directeur National des Eaux et Forêts, le recteur de l’université des Lettres et des Sciences Humaines de Bamako, le Directeur Général du CENOU, le secrétaire général du bureau de coordination de l’AEEM, les  notabilités de N’Golobougou,  Kabala et Kouralé.

 

Initié par le cabinet du ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement Durable en partenariat avec le  bureau UNESCO au Mali, ce vaste projet ambitionne de planter dix Mille arbres composés de plusieurs espèces locales dans l’enceinte  et sur le pourtour de la cité universitaire. L’objectif étant non seulement d’offrir un meilleur cadre de voie et de travail aux étudiants et aux enseignants, mais aussi de sauvegarder les espèces fauniques  locales en voie de disparition tout en mettant en place une biosphère à caractère scientifique. Ce qui fera dire aux initiateurs que le projet profitera ainsi à toutes les populations des villages environnants.

Prenant en premier la parole pour souhaiter la bienvenue aux et aux autres, Tiécoura Amadou DIARRA, maire de la commune de Kalaban Coro a placé la cérémonie dans son contexte en disant qu’elle s’inscrit dans le cadre de la célébration du cinquantième anniversaire de la célébration du projet «  L’homme et sa biosphère » et dans la vision des autorités nationales pour la lutte contre les changements climatiques.

Pour le secrétaire général du bureau de coordination de l’AEEM, Siriman NIARE, se réjouissant que les étudiants soient les premiers bénéficiaires du projet dira qu’ils en sont également les premiers responsables car, dit-il, les effets des changements climatiques ne laissent personne indifférent. Il a ainsi réitéré l’engagement de son association pour le suivi et l’entretien des arbres plantés.

Prenant à son la parole, le recteur de l’université des Lettres et des Sciences Humaines de Bamako, le Professeur Idrissa Soïba TRAORE, a, dans un premier temps souhaité la bienvenue aux officiels au nom des responsables des différentes institutions universitaires avant d’exprimer toute sa joie sur le choix de la cité universitaire de Kabala comme site du projet. Dans un discours qui, on ne peut plus clair et bien construit, le premier responsable de l’ULSHB a évoqué toute l’importance de l’arbre dans la vie de l’homme à tous égards  avant de réitérer tout l’engagement de sa structure pour une meilleure réussite du projet. Il n’a pas non plus de rappeler aux ministres les écueils qui pourraient compromettre le suivi correct du projet. Parlant du  bienfondé du projet, il dira que c’est une expression à l’amélioration des conditions de vie des étudiants et des enseignants  et une éducation à la sauvegarde de l’environnement et au développement durable.

Pour le Colonel-Major Ousmane DEMBELE, Directeur  général du CENOU, la mise en œuvre de ce gigantesque projet est un rêve qui se réalise pour le CENOU car la somptueuse cité universitaire de Kabala sera bientôt « Kabala la verte » par la réalisation d’un écosystème allant pour corollaire  un microclimat à but scientifique. Emboîtant le pas au directeur général du CENOU dans la prise de parole, le Directeur régional de l’UNESCO pour le Sahel, Docteur Dimitri Sangha dira  que ce projet est une composante des dix grands projets initiés par l’organisme spécialisé des Nations Unies pour l’Education, la Science et la Culture pour plus de dix Millions de Dollars. Il a par ailleurs renouveler la volonté de sa structure à accompagner le Fonds-Climat du ministère de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement Durable. Donnant le ton en plantant symboliquement leurs arbres le ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique et son collègue de l’Education Nationale diront qu’ils n’ont pas vécu inutiles. Il a engagé le CENOU à tout mettre en œuvre pour le suivi l’entretien des jeunes plants mis en terre.

Dans son discours de lancement, le ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement Durable, tout en remerciant tous les partenaires et les personnalités invitées, a évoqué la campagne « Mali vert » initiée depuis 1995  par l’Etat malien afin de lutter contre la désertification qui menace dangereusement notre écosystème. Selon lui, ce projet de reboisement va permettre de restaurer le sol qui est en état de dégradation, d’embellir la cité universitaire et de sauvegarder les espèces  locales en voie de disparition.

 

Informations supplémentaires