Navigation de recherche

Navigation

Recherche

Conférence-débats sur la santé sexuelle des jeunes à l’ULSHB

Conférence-débats sur la santé sexuelle des jeunes à l’ULSHB

L’amphi  II de la FAST a servi de cadre, le lundi 29 avril 2009, à la tenue d’une conférence...

La Faculté des Lettres, des Langues et des Sciences du Langage

La Faculté des Lettres, des Langues et des Sciences du Langage

                                                                               La Faculté des...

U L S H B : Organes et fonctionnement

U L S H B : Organes et fonctionnement

1.  Statut : L’ Université des Lettres et des Sciences Humaines de Bamako (ULSHB) est créée par...

Atelier d’échanges sur la gouvernance de l’ULSHB

Atelier d’échanges sur la gouvernance de l’ULSHB

Le mercredi, 10 avril 2013, s’est tenu, dans la salle de réunion du Rectorat de l’Université...

Remise de diplômes à l'IUT

Remise de diplômes à l'IUT

 Licence Professionnelle Numérisation de l’IUT : la 1ère Promotion sur le marché de l’emploiLe...

ULSHB: Atelier préparatoire de la rentrée 2013-2014

ULSHB: Atelier préparatoire de la rentrée 2013-2014

Dans le cadre des préparatifs de la rentrée universitaire 2013-2014, l’Université des Lettres...

Le Recteur de l’ULSHB reçu par l’Ambassadeur de Chine au Mali

Le Recteur de l’ULSHB reçu par l’Ambassadeur de Chine au Mali

De g. à d.: Le Recteur de l'ULSHB, Pr Macki SAMAKE et l'Ambassadeur de Chine, SEM Cao...

La communauté universitaire malienne en deuil

La communauté universitaire malienne en deuil

La communauté universitaire malienne en deuil, suite au décès du Professeur Mohamed Larabi...

Visite du Recteur de l’Université d’Education de Winneba (Ghana) à l’ULSHB

Visite du Recteur de l’Université d’Education de Winneba (Ghana) à l’ULSHB

De gauche à droite : Pr Macki SAMAKE, Recteur de l'ULSHB (Mali), SEM Donald Adabere ADABERE,...

Don de livres à l'ULSHB

  Le Corps de la Paix fait don de livres anglais à l’ULSHB La salle de conférences de la...

CONFERENCE DE DIALOGUE POLITIQUE

 

Organisée par le Conseil pour le Développement de la Recherche  en Sciences Sociales , CODESRIA  en partenariat avec l’Université des Lettres et des Sciences Humaines  de Bamako( ULSHB) , cette conférence a regroupé du 28 au 29 septembre 2016 à Bamako, soixante participants comprenant  des chercheurs, des praticiens des organisations étatiques  et non -étatiques , des représentants des Organisations de la société civile , des ONG et des organisations internationales .Le thème  central des travaux  était : «  les régimes de sécurité en Afrique  ».

Se tenant à la suite du forum de Dakar du 30 Août 2016, la conférence de Bamako a permis aux participants  de plancher sur les questions  principales suivantes :

1). Quelles sont les multiples menaces  de sécurité qui préoccupent les pays africains aujourd’hui ?

2). Quelles sont les mesures de sécurité  que les communautés  locales, les Etats, les organisations  régionales  et continentales  ont mis en place  pour faire face aux menaces ?

 

3). Quels sont les effets politiques, économiques et sociaux  de ces mesures de sécurité  et dans quelle mesure sapent-elles ou renforcent –elles la gouvernance démocratique, les normes de la bonne gouvernance, les droits humains  et l’état de droit ?

4).  Quelles sont les implications  des défis sécuritaires et les mesures prises  pour y faire face ?

5). Comment peut-on améliorer la durabilité des mesures de sécurité et leurs effets  ainsi que leurs capacités  à augmenter la résilience  des communautés ?

6). Comment les populations  s’adaptent et exploitent les possibilités créées par les mesures visant à lutter contre la sécurité qui sont souvent de plus en plus strictes  et évidentes  dans les pays africains ?

De façon générale, il s’agit, après la rencontre de Bamako, d’élaborer un document  de politique  qui mettre en évidence  les implications politiques  du projet et une publication évaluée  par les pairs qui servira  comme document de référence  sur les mesures de sécurité en Afrique.

Dans son mot de bienvenue aux participants, le vice -recteur de l’université des lettres et des Sciences Humaines de Bamako, le  Professeur Samba TRAORE dira que le lieu et le moment de cette conférence  sur les régimes de sécurité é en Afrique  ont été savamment choisis par nos amis du CODESRIA. Il a par la même occasion rassuré le responsable du CODESRIA et la communauté scientifique  de la disponibilité et de l’accompagnement sans faille de son université pour toute activité qu’ils souhaiteraient mener au Mali.

En prenant l’initiative d’organiser ce colloque  international à Bamako, le CODESRIA  cherche à enclencher une nouvelle dynamique  et d’action collective face aux défis  de sécurité en Afrique .Dira le secrétaire général du CODESRIA , Ibrahim SALL. Selon lui, la recherche dit être liée  aux politiques, à la construction de la paix  et l’action de transformation  de nos économies  et nos systèmes  de gouvernance, pour qu’enfin notre continent évolue rapidement et définitivement vers la réalisation de la vision de l’Union Africaine : une Afrique unie

Parlant au nom du ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche Scientifique, le Professeur  Idrissa DIALLO, non moins secrétaire du département, a remercié le CODESRIA pour le choix  porté sur le Mali pour abriter  cette première importante activité. Il a par ailleurs invité le CODESRIA à désormais considérer la destination Mali pour l’organisation des ateliers méthodologiques, des Instituts  sur le Genre, la Gouvernance, etc. et, pourquoi pas accueillir une Assemblée Générale.

Les travaux ont été marqués par des communications de haut niveau sur les grandes crises que travers e le continent africain ces dernières années. Il s’agit notamment des cas du Mali, du Nigéria avec la secte BOKO RHAM, de  la Centrafrique, de la RDC.

Informations supplémentaires